lundi 7 avril 2014

Les Ateliers de la Beauté : restons zen...


De temps en temps, au milieu d'un amas de pubs, newsletters, spams et autres alertes de comptes en tout genre qui s'apprêtent à expirer... se trouve une bonne nouvelle. De celle qui vous fait bondir de votre chaise avec un "OH YEAH ! OHMONDIEU OHMONDIEU C'EST PAS VRAI !" (ou quelque chose d'approchant). Parce que ça n'est quand même pas tous les jours qu'on reçoit une invitation aux Ateliers organisés par les génialissimes Victoires de la Beauté ! Ce qui nous amène à...

Les Victoires de la Beauté : késako ? J'ai nommé (roulements de tambour) la seule et unique récompense cosmétique attribuée par des consommateurs-testeurs. Autant vous dire que j'adore le concept. Pour une fois qu'on laisse les utilisateurs des produits être seuls juges (à l'aveugle, of course!), au lieu d'avoir à se fier à des labels dont on peut parfois douter de la véracité (surtout quand il y a plein de petites *, suivies de petites **, puis de petites ***... enfin, vous m'avez comprise)...

En une phrase j'ai envie de vous dire que les Victoires de la Beauté, c'est la voix des consommateurs. Je sais, c'est beau... mais surtout, c'est vrai.

Et puisque de nombreux produits rejoignent sans cesse le palmarès de ce label, 4 Ateliers sont organisés chaque année pour faire découvrir les derniers lauréats à des consommatrices et/ou blogueuses. J'ai eu la chance d'en être, et forcément, je vous emmène...


vendredi 21 mars 2014

"Inseparable" : un court-métrage qui vaut le détour



Donner vie à une histoire sans presque aucune parole. Créer une émotion en 10 minutes de vidéo. Un sentiment profond, qui vous submerge aussi sûrement qu'après 3h de "Titanic". 

Dit comme ça, ça paraît fou. Et pourtant, au premier visionnage de ce court-métrage, j'ai eu l'impression de sortir d'une projection d'1h30... qui m'avait d'ailleurs chamboulée bien plus que des films d'1h30.

samedi 15 mars 2014

Tout un concept : le manteau éphémère


Le manteau éphémère, vous connaissez ? Allez, je suis sûre que ça vous dit quelque chose... On ne parle pas d'un label breveté ou d'un quelconque concept déposé. Non en fait, je viens tout juste de l'inventer. C'est assez simple : c'est ce manteau parfait, beau et pas cher (accessoirement chaud), dont vous rêviez depuis l'été, qui apparaît un peu comme dans un rêve au beau milieu d'une allée de vêtements...

lundi 3 février 2014

Chaud devant ! Le chocolat chaud de Colorova...


Entrons dans le vif du sujet sans plus attendre et sans en perdre une miette... mais surtout pas une goutte ! Car en me rendant dans le tout jeune salon de thé Colorova, je viens sans doute de découvrir l'un des meilleurs chocolat chaud au monde. Oui, au monde ! Et ça n'est pas peu dire après avoir goûté, savouré, bu et rebu le chocolat chaud à l'ancienne de chez Carette (numéro 1 des chocolats chauds à l'ancienne, bien loin devant celui d'Angelina selon mes papilles gustatives).

L'intitulé est prometteur : "chocolat chaud à la fève tonka et caramel". Ne m'en demandez pas plus sur l'origine ou les propriétés de la fève tonka que je viens tout juste de découvrir, je ne saurai vous renseigner que sur une chose : MMMmmm...

mardi 28 janvier 2014

Le diktat de la botte de cowboy


Non. NON. Et N-O-N. Parlons mode, parlons vrai.

QUI s'est réveillé un beau matin et a eu la soudaine idée que cet hiver les filles porteraient de bonnes grosses godasses de cow-boys ? Je ne sais pas ce qu'il en est pour vous et vos pieds, mais j'aurais deux-trois mots à lui dire, et peut-être un peu plus (comme une paire de pompes à lui jeter à la figure sans doute peinte d'une expression très satisfaite. Ou un coup de pied dans la partie charnue à laquelle je pense avec une botte de cow-boy bien mastoc tant qu'à faire.)...

dimanche 19 janvier 2014

Luxueux musées...


En voyage, on pense en premier lieu à visiter les musées historiques, les églises millénaires et autres palais ancestraux... et si on faisait une pause mode après la 351ème statue de guerriers légèrement dévêtus qui se trucident (non mais, c'est quoi cette manie ?) et le 1.292ème tableau de la Vierge à l'Enfant ? Malgré qu'il y ait parfois une quasi-absence de visiteurs dans les musées des marques de luxe, n'hésitez pas à en franchir les portes !

A Florence, entre le Gucci Museo et le Museo Salvatore Ferragamo, mon cœur balance. Et je n'ai malheureusement pas de photos de l'intérieur des musées et de leurs collections à vous montrer. Car dans la belle Firenze... il est INTERDIT, FORBIDDEN, PROIBITO, formellement VERBOTEN et 被禁止... de prendre des photos. PAR-TOUT.

Un exemple me vient. Prenons le Louvre à Paris - donc un tout petit musée de rien du tout. On est bien d'accord qu'on vous laisse mitrailler tout ce qui ne bouge pas/plus, y compris la Joconde ? (que mes amis Chinois me disent le contraire) Eeh bien, autant savoir qu'à Florence, même dans les musées les plus connus, on vous fait bien sentir que votre appareil photo à toute sa place au fond de votre sac.

Sincèrement, qu'on me dise ce qu'ils craignent. Que quelqu'un tente une reproduction ? "Ma che bello ! Cette fresque, je la verrai bien au plafond de mon salon."

Passons ! A défaut d'avoir des photos de ces lieux aux ambiances vraiment étonnantes, je vous ai concocté des mises en scène à partir des dépliants que j'ai pu récolter là-bas. Particulièrement Gucci, qui vous confie à votre entrée un petit livret explicatif irrésistible...



samedi 28 décembre 2013

Toutous florentins sur leur 31 !

Fashion toutou VS toutou tout nu : la guerre est déclarée

Ciaaaooo !! Buongiornoooo a tuttiii ! Sono tornatooo ! Tout ça sur le même volume sonore qu'un Italien "vrai de vrai" peut le prononcer. Et non ça n'est définitivement pas un mythe ni une simple légende des transports urbains parisiens. Mes tympans résonnent encore des cris suraigus d'un enfant florentin sur tout le voyage du retour -qui dissertait même tout seul-, et des voix surpuissantes des mâââles (à dire d'une voix très-très profonde) à l'heure du repas.

Allora ! Vous l'aurez compris, me revoilà pour vous conter de nouvelles aventures rocambolesques made in Italia !

Après un suant séjour dans la somptueuse capitale italienne, je me suis rendue en plein hiver dans la très fashion cité des Médicis. Oui, oui, j'ai bien mis "fashion" et "Médicis" dans la même phrase. Outre les boutiques de vêtements qui se chevauchent rue après rue, les talons qui claquent sur les pavés, les sacs de grandes marques qui se baladent aux bras des touristes et locaux... j'attribue la palme du chic aux toutous florentins.

Bichons, chiwawas, caniches et autres chiens de plus en plus microscopiques ne manquent pas à Paris. Mais laissez-moi vous dire que la capitale de la mode fait pâle figure à côté du catwalk... euh, dogwalk, permanent qu'est Florence.

Ca n'aura pas été chose facile de vous ramener toutes ces images : entre courses-poursuites après des chiwawas tout de rose vêtus, le regard curieux/interloqué des passants, mon flash qui m'a lâchement lâché, mon gros plan au ralenti et les yeux assassins de certains fashion-chiens qui auraient certainement préféré des tenues plus viriles pour affronter le froid de décembre... je m'autoproclame dogtrotter ! Ou petrazzi...
Bon, et en attendant d'avoir ma médaille (ou le prix des jeux de mots pourris), voici ma sélection de toutous modeux perdus au milieu d'une forêt de jambes. Conseils mode à l'appui !

1. Noël oblige...
La houppette sur la tête : un indispensable de la saison
J'en connais un qui a eu du mal à se réveiller ce matin...
Mais on adoooore ce petit air négligé à adopter sur-le-champ.
On dit oui et encore oui à l'association du collier en strass et du rouge Noël.

mercredi 6 novembre 2013

Sous le soleil de Rome exactement

Depuis l'horaire d'hiver, le soleil se réfugie dès 17h (les jours où il y en a), les degrés tombent inexorablement, vous grelottez comme un îlien affrontant son premier hiver... haut les cœurs ! Pour faire oublier mon absence (rentrée mouvementée oblige...) et illuminer un peu votre journée, je vous ramène enfin quelques photos de Rome truffées de soleil en attendant le prochain article. Pour la peine, je me suis même initiée au gif animé ! Et quoi de mieux pour inaugurer cela qu'une image spéciale OMJ! réalisée... à l'aéroport bien évidemment.

 photo OMJ3_zps704de606.gif 

Et comme il va sans dire que je mitraille plus vite qu'une touriste asiatique, c'est évidemment face à un choix cornélien que je me suis retrouvée avec mes 500 photos de Rome sous les yeux (sans hyperbole). Et là, LA question inévitable : que montrer que vous n'ayez pas déjà vu 10.000 fois ? Comment raconter Rome différemment ? Après un long visionnage, je crois avoir fini par trouver... On laisse de côté les monuments les plus touristiques, et en route vers les ruelles orangées et les maisons rose Barbie ! Tout en s'assénant au passage une bonne dose de vitamine D pixelisée.